Catégorie : Blog

10
Nov2017

Mieux comprendre les termes de Google Analytics

Termes principaux de Google Analytics

Google Analytics est un moyen incontournable pour analyser les performances de votre site web. Pour bien analyser ses performances, vous avez besoin de vous familiariser avec certains termes qui sont fréquemment utilisés par la plateforme. Nous allons diviser ces termes google analytics en quatre grandes catégories (comme vous pourrez le voir sur l’interface de Google Analytics) qui sont : audience, acquisition, comportement et conversion.

 

Termes utilisés sur l’onglet Audience

Vous avez d’abord les «utilisateurs». Ils font référence à tous les utilisateurs qui ont eu au moins une session sur votre site web sur la période de temps déterminé. Ainsi, si une même personne visite 3 fois votre site, Google Analytics enregistrera 3 visites, correspondant au nombre de sessions, et un utilisateur. Il est conseillé d’utiliser l’indicateur « utilisateurs » puisqu’il vous donne des résultats plus précis sur le nombre de personnes se rendant sur votre site. Ensuite vous avez l’indicateur « origine géographique » qui, comme son nom l’indique, vous montre les endroits d’origine des utilisateurs de votre site web. Vous pourrez ainsi voir le pays ou même la région où vous avez le plus de visiteurs. Enfin vous avez le terme google analytics «mobile» qui vous permet de connaître le nombre de personnes qui visitent votre site depuis leur smartphone, tablette, ou encore ceux qui utilisent leur ordinateur pour visiter votre site web. Vous ne devez pas négliger cet indicateur puisqu’il est important de connaître si votre site web s’affiche correctement sur tous les appareils.

 

Termes utilisés sur l’onglet Acquisition

Les termes google analytics «Canaux/Tout le trafic» vous montre l’ensemble des sources de trafic externe qui mènent vers votre site.  Il peut s’agir par exemple du trafic en provenance de Google. Quant à l’indicateur «réseaux sociaux», il vous permet de connaître le nombre de personnes qui accèdent à votre site depuis les réseaux sociaux. Ces indicateurs vous permettront de connaître comment adapter votre site web en fonction des différents canaux.

 

Termes utilisés sur l’onglet Comportement

«Toutes les pages» vous permettra de visionner le rapport qui présente les pages les plus visitées par les utilisateurs. Cela vous permettra de connaître les pages les plus performantes et celles qui ont besoin d’améliorations. De même, la « vitesse du site » vous permettra d’avoir une estimation du temps moyen de chargement d’une page dans votre site web. Il est toujours important de faire en sorte que ce temps moyen de chargement soit à son minimum.

 

Termes utilisés sur l’onglet Conservation

L’indicateur le plus important à noter ici est l’indicateur «objectifs». Il vous permet de connaître si vous êtes en train d’atteindre les objectifs de conversion définis sur votre site. Il peut s’agir du remplissage d’un formulaire, d’une inscription à une newsletter, entre autres.  Il s’agit d’un indicateur très important puisqu’il vous permet de connaître si votre site web a généré des leads ou non.

Besoin d’analiser votre statistiques, contactez-nous

01
Nov2017

Community manager Le poste clé?

Le métier de community manager est apparu avec l’essor de l’accès à Internet. Aujourd’hui, le community manager est rattaché au département communication et/ou marketing et travaille en interne au sein de l’entreprise, dans une agence ou en freelance. Il se charge principalement d’assurer la présence d’une entreprise ou d’une enseigne sur Internet et notamment sur les réseaux sociaux et veillent à sa e-réputation. A cet effet, le community manager est assigné à plusieurs missions.

Les fonctions du community manager

Le community manager est essentiellement chargé d’établir des stratégies. Ainsi celui ci peut les mettre en œuvre pour assurer la communication digitale d’une entreprise, d’une marque ou d’un produit/service donné au sein d’une ou de plusieurs communautés qu’il a lui-même constituées.

Assurer la présence d’une enseigne sur le web

Le community manager est avant tout chargé de réaliser les supports adéquats pour informer les internautes de l’existence de la société, de la marque ou des produits/services qu’il représente. En ce sens, le community manager s’occupe donc de la création du support de communication digitale : site web, blog, compte sur les réseaux sociaux, forums, et se charge de la conception et de la création des contenus nécessaires pour présenter l’enseigne qu’il représente.

Fédérer des communautés

Une fois le support en place, le community manager doit mettre sa/ses pages à jour pour inciter le maximum d’internautes à adhérer et à le suivre. Pour ce faire, il doit publier des contenus régulièrement et inviter les visiteurs de sa page à interagir avec lui et avec les autres internautes. Les contenus doivent pousser les visiteurs à s’exprimer sur l’enseigne en donnant leurs impressions et en partageant leurs expériences. Les réseaux sociaux représentent les terrains d’action par excellence pour constituer des communautés du fait que ces plateformes réunissent la grande majorité, voire presque la totalité des internautes.

Animer les communautés

Le community manager est chargé d’animer en permanence les plateformes qu’il a créé pour maintenir le contact avec ses suiveurs. Ceci lui permettra de définir les stratégies de communication à mener, de recueillir en permanence les retours des consommateurs et ainsi, pouvoir déterminer les axes à prendre pour améliorer ou maintenir l’image de l’organisation qu’il représente.

Modérer les échanges au sein des communautés

Les plateformes communautaires sont des espaces dédiés aux échanges. Chaque membre est invité à participer à des discussions orientées vers des sujets proposés par le community manager et par les autres internautes. Les informations et les comportements sur ce type de plateformes sont régis par la Loi. Par ailleurs, chaque plateforme dispose généralement d’une Charte et/ou d’un règlement portés à la connaissance de chaque membre à l’inscription.

Le community manager se charge de faire respecter la Charte et les dispositions légales sur sa page. Dans ce cadre, il doit être au courant de tout ce qui se passe sur la plateforme. il doit ainsi, normalement, prendre part aux échanges tout en restant entièrement impartial dans ses dires. Il agit surtout dans le but de veiller au bon fonctionnement des discussions et à la bienséance des membres. Le community manager est chargé d’élaborer la charte de bonne conduite, de modifier, voire de supprimer les discussions. Il peut ainsi supprimer les messages qui ne répondent pas aux critères établis par la Loi et/ou par la Charte et de sanctionner les membres qui en sont à l’origine.

Rester en veille permanente sur le web

D’une part, le community manager doit mener une politique de veille concurrentielle sur le web pour voir les stratégies de la concurrence. Il devra aussi pouvoir déterminer ses propres stratégies pour y répondre efficacement. D’autre part, le community manager doit aussi veiller à l’e-réputation de l’organisation qu’il représente en se tenant en permanence au courant de tout ce qui se dit à son sujet sur le web. Ceci lui permettra d’établir les méthodes de travail à adopter pour maintenir l’image de l’enseigne ou la redorer auprès de sa communauté.

Entrer en contact avec les influenceurs

Les consommateurs accordent beaucoup d’importance à la réputation des marques, des produits/services et à l’avis d’autres consommateurs dans leur décision d’achat. Avoir de bons retours des consommateurs permet donc de réaliser de bons résultats. De plus en plus d’internautes se lancent dans l’évaluation d’une enseigne/ produit/service pour guider les autres consommateurs. Cette activité est même devenue une profession à part entière.

Ces internautes qui contractent des revenus en publiant des conseils ou des impressions sur des organisations données sont appelés des influenceurs. Le community manager a tout son intérêt à contacter un maximum d’influenceurs et conclure de nombreux partenariats pour faire parler de l’organisation qu’il représente sur le web et, ainsi, garantir sa présente sur le réseau digital.

Organiser des événements

Le community manager est aussi chargé d’organiser divers événements pour animer davantage ses communautés : concours, jeux, rassemblement, rencontre. Ces événements commerciaux contribuent à inciter davantage la participation des membres et à les fidéliser mais également et surtout à attirer de nouveaux membres

Les qualités requises pour devenir community manager

Assurant essentiellement la tâche de relation clientèle, le community manager doit disposer des qualités nécessaires pour pouvoir représenter l’organisation.

  • Sens du relationnel et de la communication
    Le community manager s’occupe principalement de créer et d’entretenir des échanges. Aussi, il doit être capable de communiquer ouvertement en communauté et avoir un bon sens de la répartie dans ses propos.
  • Connaissance du web
    Le community manager doit disposer d’une connaissance accrue du web et surtout du fonctionnement aussi bien d’un point de vue technique, qu’organisationnel, des plateformes communautaires et des réseaux sociaux. Celui-ci englobe la maîtrise de la programmation et du développement informatique et du référencement naturel.
  • Maîtrise des logiciels de conception audio-visuelle
    Assigné à la tâche de réalisation des contenus, le community manager est également capable de concevoir et de produire tous les types de support de communication indispensables pour alimenter et animer les plateformes.

Vous avez besoin d’un Community manager? Contactez-nous!

24
Oct2017

De Joomla 1.0 à Joomla 3

Joomla ! Depuis ses débuts jusqu’à Joomla 3 !

Joomla est un système de gestion de contenu (content management system en anglais) libre, gratuit et open source. Il a été créé en 2005, à la suite d’un désaccord entre les tenants des logiciels libres d’une part et les tenants du logiciel propriétaire d’autre part. Ce désaccord a permis à ses utilisateurs de bénéficier de son principal avantage aujourd’hui, un code libre qui apporte de la transparence et des mises à jour fréquentes. La première version de Joomla, Joomla 1.0.0, a été annoncée le 16 septembre 2005. Ensuite Joomla 1.5 s’en est suivi le 22 janvier 2008, puis Joomla 2.5 et Joomla 3. Aujourd’hui on en est à la version 3.5.

Joomla a été créé à partir de Mambo

C’est le 17 août 2005 que Joomla a vu le jour. Il a été créé à partir du code source d’un logiciel existant, Mambo. Mambo était une marque appartenant à la Miro International Pty. Ltd. Cette dernière avait créé une fondation à but non lucratif dont l’objectif était de fournir des fonds pour le projet et de le protéger de tout éventuel problème judiciaire. Des membres de l’équipe des développeurs ont pointé du doigt de nombreuses dispositions adoptées par la fondation et qui n’étaient pas en conformité avec les valeurs open source. Ces développeurs ont par la suite créé un site web du nom de OpenSourceMatters à travers lequel ils étaient en mesure d’échanger avec les utilisateurs, les autres développeurs, ainsi que tous les autres membres de la communauté. En un seul jour, le site a compté plus de 1000 visites. Ainsi le site a créé de nombreux débats dans la communauté du logiciel libre, certains affirmant approuver les projets open source et d’autres, n’approuvant pas du tout. Les deux semaines qui ont suivi la création de ce site web ont vu les équipes se réorganiser et la communauté croître. Soutenu par le Software Freedom Law Center, le projet a été commencé en août 2005 par l’équipe de développement.

La création et l’évolution de Joomla

Au 1er septembre 2005, le projet Mambo a changé de nom pour devenir Joomla. Il provient du mot arabe correspondant à « phrase » ou « bloc ». D’autres noms ont été suggérés après proposition, mais aucun d’entre eux n’a été retenu. Le 22 septembre 2015, la communauté a voté pour le logo final de Joomla, parmi de nombreux logos qui étaient proposés par ses membres. C’est par la suite que l’équipe a publié les lignes directrices, le manuel de Joomla et d’autres ressources qui étaient utiles pour les utilisateurs de ce système. Ainsi, dès septembre 2005, Joomla ! 1.0.0 a vu le jour, il s’agissait d’une nouvelle version de Mambo 4.5.2.3 avec quelques améliorations, notamment la correction des bugs et l’amélioration de la sécurité. Joomla 1.5, diffusé le 22 janvier 2008, a remporté le prix du système de gestion de contenu Open Source de 2006 et de 2007. Aujourd’hui en octobre 2017 nous sommes à la version Joomla 3.8.1 . Consultez l’historique des versions ici.

Vous souhaitez effectuer la migration de Joomla 1.5 vers Joomla 3 ? ou de Joomla 2.5 vers Joomla 3 ? Contactez-nous !

Nous réalisons plusieurs migrations par mois, n’hésitez plus.

16
Oct2017

Account manager bien comprendre le poste

L’account manager est un professionnel très recherché par les grandes entreprises qui œuvrent dans le domaine commercial. L’account manager doit posséder un maximum de qualité relationnelle et commerciale en plus d’avoir suivi des études supérieures en commerce. Celui-ci joue le rôle d’intermédiaire entre l’entreprise et ses clients et doit, en plus, posséder un grand sens d’adaptabilité et être doté d’une très bonne connaissance de son entreprise. On distingue 2 types d’account manager dont les accounts fermiers et les account chasseurs. Les premiers s’occupent des clients déjà en contrat avec l’entreprise. Les seconds sont chargés d’étoffer le portefeuille de l’entreprise en prospectant de nouveaux clients. Il peut arriver qu’un account manager est à la fois assigné à la tâche de prospection de nouveaux clients et à la gestion des clients existants.

Les fonctions de l’account manager

L’account manager a pour responsabilités de représenter son entreprise, de fidéliser les clients et de répondre efficacement à leurs besoins: services après-vente, suivi de projet, demande d’informations. Ainsi, un account manager dispose d’un rôle crucial au sein de la société puisqu’en plus d’être l’image de l’enseigne, il assure le lien entre l’entreprise et les clients professionnels et particuliers.
Comme l’intitulé du poste l’indique l’account manager gère tous les besoins des clients. Il fait en sorte que les désirs de ces derniers soit traités de manière optimale et professionnelle. L’account manager établit les stratégies commerciales qui doivent être portées à la connaissance des autres services afin de mettre en place des procédés de travail ainsi qu’une organisation bien synchronisés au sein de l’entreprise.
En tant qu’intermédiaire entre l’entreprise et ses clients, l’account manager passe la plupart de son temps à l’extérieur de son bureau! pour prospecter de nouveaux clients ou dans les besoins de suivi de comptes. Lorsqu’il reste au bureau, ce dernier consulte des dossiers et/ou briefe ses collaborateurs sur les stratégies à adopter au sein de l’entreprise.

Les tâches assignées à l’account manager

L’account manager travaille, la plupart du temps, au sein du service de Vente. Il détient un rôle important dans son domaine puisqu’il est aussi garant de la modification et/ou de l’amélioration des procédés de travail, des produits/services proposés par son entreprise. Voici une liste non exhaustive des tâches basiques que l’account manager doit effectuer. L’account manager travaille, la plupart du temps, au sein du service de Vente. Il détient un rôle important dans son domaine puisqu’il est aussi garant de la modification et/ou de l’amélioration des procédés de travail, des produits/services proposés par son entreprise. Voici une liste non exhaustive des tâches basiques que l’account manager doit effectuer.

  • Excellente maîtrise des produits et services de l’entreprise ainsi que des services additionnels
  • Connaissance du marché et des concurrents
  • Identification des besoins des clients
  • Mise en place des stratégies à adopter et des objectifs
  • Prospection des clients (entreprises ou particuliers)
  • Assurer le suivi des clients
  • Gestion des comptes clients
  • En plus de conclure des ventes, il s’occupe également des paperasses financières des clients
  • Les tâches peuvent varier en fonction du type de produits/services proposé par l’entreprise

Le profil requis pour devenir account manager

Devenir account manager requière des qualités relationnelles innées, un sens commercial soutenu et une aptitude accrue à la négociation. Une personne timide et réservée ne pourra en aucun cas occuper le poste d’account manager. Une excellente résistance au stress et une très grande disponibilité sont également nécessaires. En effet, l’account manager doit toujours répondre présent pour satisfaire la moindre demande des clients, aussi exigeants qu’ils soient. Par ailleurs, gérer les clients n’est pas toujours une tâche aisée. La plupart du temps les clients sollicitent l’account manager dans les situations problématiques. L’account manager doit aussi être très autonome et organisé dans la réalisation de certaines tâches! Mais aussi savoir travailler en équipe.
L’account manager est généralement issu d’un cursus de Master ou de Bac+5 en école de commerce ou en Marketing, option Vente. Il est également possible d’accéder au poste d’account manager après l’obtention d’un diplôme de Master en Droit ou en Gestion en choisissant la spécialisation vente et/ou Marketing.

Besoin d’un Account manager ? mais vous ne souhaitez pas alourdir vos charges ? contactez-nous dés maintenant!

04
Oct2017

Pénalités Google les éviter et en sortir

Le référencement naturel est l’élément qui garantit la visibilité d’un site web. Un bon positionnement de la page Internet ramène du trafic sur la plateforme donnée et assure, ainsi, des résultats positifs pour le site web et pour l’entreprise. Cependant, il est important de préciser que Google accorde aussi de l’importance à l’aspect qualitatif des sites Internet et notamment des contenus. Aussi, le moteur de recherche a mis en place des pénalités visant à sanctionner les sites web qui utilisent à outrance les techniques SEO au péril de la pertinence des informations.

Les pénalités Google 2017

Face à l’utilisation abusive des techniques de référencement naturel, Google a mis en place des outils informatiques ayant pour objectif principal de privilégier la qualité des contenus des sites web. Ces algorithmes spécifiques sanctionnent les pages dont certains critères tendent à privilégier le positionnement dans les résultats des moteurs de recherche plutôt que de délivrer des informations pertinentes répondant réellement et efficacement aux demandes et aux attentes des internautes.
Depuis quelques années, Google a intégré des outils appelés Google Panda, Google Pingouin et Google Fred permettant de filtrer les sites Internet qui abusent de liens et de mots-clé ainsi que de contenus commerciaux au détriment de la qualité des contenus et de l’expérience optimale des internautes.

Pénalités Google Pingouin

L’algorithme Google Pingouin prend en compte près de 200 critères permettant de filtrer les sites web qui usent à outrance des techniques SEO. Le filtre Google Pingouin a été complètement intégré en septembre 2016. Un bon nombre de sites Internet concernés par l’utilisation abusive d’ancres, de liens et de mots-clés ont vu leur fréquentation dégringoler en l’espace de quelques heures. Ainsi certains sites ont même complètement disparu des résultats de Google. L’algorithme Google Pingouin prend essentielement en compte près de 200 critères permettant de filtrer les sites web qui usent à outrance des techniques SEO. Le filtre Google Pingouin a été complètement intégré en septembre 2016. Un bon nombre de sites Internet concernés par l’utilisation abusive d’ancres, de liens et de mots-clés ont vu leur fréquentation dégringoler en l’espace de quelques heures. Par conséquent certains sites ont même complètement disparu des résultats de Google.

Google Pingouin pénalise notamment les sites web qui :

  • Intègrent de mauvais backlinks et des liens qui n’ont aucun rapport avec le sujet abordé sur la plateforme
  • Utilisent des outils de génération automatique de liens vers le site et achètent des noms de domaine au PR
  • Insèrent des liens avec le maximum de mots-clés utilisés de manière incohérente

Pénalités Google Panda

Il s’agit d’une pénalité Google qui filtre et dévalue automatiquement un site web donné dans les résultats des recherches notamment en fonction de la qualité des contenus. Sont concernés les sites Internet intégrant:

  • des duplicate contents
  • des contenus de moindre qualité ou non pertinents.

Pénalités Google Fred

La dernière mise à jour de la pénalité Google dénommée Google Fred a été effectuée en mars 2017. Cet outil permet au robot de repérer et d’écarter les sites web qui misent essentiellement sur les revenus publicitaires. Les annonces commerciales font aussi partie des éléments qui gênent énormément les internautes.

Comment se sortir des pénalités Google ?

Un site Internet qui perd soudainement du trafic?ou qui se retrouve du jour au lendemain en mauvaise position dans les résultats des moteurs de recherche? Il fait surement l’objet d’une pénalité par Google. Il existe notamment des solutions efficaces pour retrouver un bon positionnement.
L’identification de l’origine de la pénalité représente une étape cruciale. Celle ci permettra ainsi d’apporter les solutions efficaces pour sortir un site web de la sanction Google. Le mieux est de revoir et de retravailler les différents contenus des pages du site web. Il peut arriver qu’une seule non-conformité au niveau d’un volet compromette la réputation de l’ensemble du site.
La meilleure solution est de se tourner vers un professionnel du référencement naturel. Vous pouvez aussi emmener le problème informatique au niveau d’une agence spécialisée dans le domaine digital. Ces experts ont une connaissance poussée des outils Google. Par conséquent, ils connaissent notamment les différents critères pris en compte par les algorithmes de pénalité. Ainsi ils peuvent donc résoudre le problème de visibilité et de sur-optimisation dans un délai écourté.

Nous pouvons vous aider à en sortir ou à les éviter prenez contact avec nous dés maintenant!

09
Sep2017

Quels sont les différents types de sites?

Tous les sites web peuvent être classifiés par  type, dont chacun est caractérisé par leurs objectifs,  leurs capacités fonctionnelles et techniques et leur structure.

Dans cet article on essayera de vous aider à mieux comprendre les différences entre les types de sites web les plus fréquents.

Site vitrine

Le site vitrine a pour but de présenter de façon générale une société ou un intervenant afin de laisser l’information nécessaire pour vous contacter. Çela peut être le site d’un blogger ou d’une société juridique. Le site vitrine ne comprend que quelques pages basiques: “a propos de nous”, “nos services” et une page de contacts. Ce type de site donne une présentation brève sans information supplémentaire.

Site web d’entreprise

Ce type de site comprend l’information détaillée sur la société, ses services ou produits, ses valeurs, son histoire e.t.c.  Il propose plusieurs options de gestion du contenu du site: chercher ou filtrer l’information nécessaire, utiliser  l’espace client. Sur le site de l’entreprise, on peut trouver en outre,  un forum, des pages basiques, un blog et d’autres outils d’interaction.

Une bonne présentation dans le web est important pour la réputation de la société c’est pourquoi il est primordial de rendre le site convivial, informatif et fonctionnel.

Site e-commerce

Aujourd’hui les sites e-commerce sont omniprésents dans le web. C’est un magasin virtuel où l’on peut choisir et acheter toutes sortes de produits depuis les vêtements  jusqu’aux animaux exotiques.

La tâche principale du site e-commerce est d’exposer une gamme de produits complète et de donner la possibilité d’ acheter en ligne.

Plus cette procédure est simple, meilleur c’est pour vos clients.

Il est indispensable de créer un espace client,  là où vos acheteurs puissent choisir, comparer les produits, voir l’historique de leurs achats.

Page de destination ou le “landing page”

C’est une page vers laquelle on est dirigé après avoir cliqué sur le lien publicitaire. L’objectif essentiel de ce genre de site est d’attirer l’attention et d’inciter les internautes à telle ou telle action: acheter un produit, commander un service e.t.c.

Les trait distinctifs de la “landing page” sont un design original et simple et une présence d’un appel à l’action accrocheur. Dû à sa légèreté le site se charge rapidement, toute l’information s’affiche d’ un  coup dans notre champ visuel.

Il est important que le message clé soit clair et précis pour que les visiteurs du site comprennent vite ce dont il s’agit.

Ce type de site devient de plus en plus courant surtout dans le e-commerce. Souvent les magasins en ligne créent les “pages d`atterrissage” pour certains produits afin d’augmenter leurs ventes.

Blog

Le blog peut être un site indépendant ou faire partie d’un autre site web, site d`entreprise par exemple. Le contenu visuel attractif et l’information intéressante et pertinente sont des éléments essentiels. Le critère principal de succès du blog est le nombre d’abonnés.

Pour maintenir l’intérêt constant pour votre blog, il faut actualiser régulièrement l’information ainsi que suivre les réactions de vos lecteurs pour mieux choisir les sujets de vos prochaines publications.

Forum

Par analogie avec le blog, le forum aussi peut être une des rubriques du site ou fonctionner de manière autonome.
Normalement les forums se créent sur les thématiques bien précises: technologies, voyages e.t.c.

Dans l’activité commerciale on crée les forums principalement en qualité d’une plateforme de communication entre la société et ses clients.
Cependant c’est aussi un instrument efficace des études de marchés et de la promotion de vos services.

03
Août2017

Web design: tendances 2017-2018

Les tendances du design sont largement influencées par les médias, les technologies qui évoluent rapidement et de plus en plus par la facilité d’utilisation. Généralement les nouvelles tendances ne reste d’actualité que 2-3 ans en se succédant à un rythme accéléré. On vous propose de voir ce qui sera le plus demandé en 2017-2018

1.    Design responsive

Aujourd’hui le design responsive est une contrainte que l’on ne peut plus négliger. Le site doit être bien présenté sur tous types d’ écrans: ceux des ordinateurs, des smartphones et des tablettes. C’est pratique pour les utilisateurs et important pour le SEO. L’adaptation de votre site en version responsive améliora le positionnement dans les moteurs de recherche.

2.    Nouvelles options de navigation

Aujourd’hui vous n’êtes pas obligé de placer une navigation horizontale dans l’en-tête. En raison de la popularité croissante des mises en pages adaptatives, de nombreux utilisateurs se sont habitués au menu de l’icône Hamburger (se compose de trois bandes horizontales), que l’on peut voir de plus en plus souvent dans les versions ordinateur des sites. Cette année, nous verrons beaucoup d’expérimentation avec la mise en place et la forme du menu – il peut devenir une tendance majeure dans la conception web 2017-2018.

Outre le défilement vers le bas et de gauche à droite habituel, ainsi que l’unité de navigation verticale fixe, des différents éléments pop-up cachés seront populaires qui permettront de placer toute l’information nécessaire sur une seule page.

En un sens cela simplifie la navigation en la faisant plus pratique pour les utilisateurs.

3.    Typographie grande et originale

L’objectif principal de l’utilisation d’écriture insolite est d’attirer l’attention sur les objets les plus importants de la page. En tout cas la typographie de plus en plus complexe devient un élément important du web design. Cependant, de nombreux sites se débarrassent des polices standards, ce qui permet de diversifier les mises en page.

4.    Split screen

L’effet “split screen” devient de plus en plus utilisé surtout pour les pages d’accueil et celles de destination. L’écran divisé est une bonne idée surtout pour les web design minimaliste avec des fonds et des images contrasté.

5. Textes modulaires et infographie

Personne n’aime lire des textes trop longs. Pour rendre l’information lisible il faut bien la structurer. Au lieu de mettre un texte continu il vaut mieux le diviser en quelques blocs d’information et les intégrer dans la mise en page.

Mais si vous voulez faciliter davantage la perception visuelle de votre site, utilisez l’infographie. C’est le meilleur mode de représentation de l’information. Dans les réseaux sociaux l’infographie est partagées 3 fois plus souvent que d’autres contenus visuels.

Les modèles standards ne sont plus capables d’étonner quelqu’un. Des effets visuels divers ainsi que des formes et des structures hors du commun vous permettrons de rendre votre infographie démonstrative et  spectaculaire.

6.Gradient et couleurs vives

Encore une tendance 2017-2018 – l’application des couleurs vives et des gradients. Cette méthode peut être utilisé pour le fond du site. Une des variations intéressantes de cet effet – un gradient de deux couleurs mis sur une photo d’arrière-plan.

Des couleurs vives importent dans le concept  de la profondeur et du dynamisme. Ils permettent de mettre en valeur votre site et d’accentuer les éléments les plus importants.

7.Design Abstrait

La structure traditionnelle des sites web est censé aider à organiser l’espace de la page de la manière la plus fonctionnelle. Mais en même temps c’est toujours une restriction qui ne permet pas de faire ressortir l’originalité du concept. Des sites créatifs existent toujours, mais plutôt dans le domaine art et médias. En 2017-2018 cette tendance sera d’actualité pour les sites d’entreprise du style classique et réservé.

La mise en page non standard offre plus de fonctionnalités intéressantes. Compte tenu des centaines de milliers de sites classiques, des solutions abstraites et uniques vont toujours se démarquer et attirer l’attention.

8.Une grande photo sur l’arrière-plan

Une grande photo sur le fond du site reste la tendance la plus populaire dans le web design. Si l’image est bien choisie, cela donne un effet impressionnant et permet de faire le site plus original.

9.Cinemagraphs (les photos qui bougent)

Les Cinemagraphs sont les images avec des petits éléments d’animation répétitifs. L’application de cette technique, qui à propos n’est pas la même chose que les GIF que l’on voit souvent sur internet, crée un effet de vidéo et rend une photo plus réaliste. ils sont souvent appliqués sur l’arrière-plan au lieu d’une image normale.

 10.Réalité virtuelle

La Réalité virtuelle est un des sujets les plus demandés  qui a trouvé à s’appliquer dans le web design. Les techniques les plus utilisées sont des tours virtuels 360°, des jeux et d`autres éléments interactifs.

23
Juil2017

Site web, bien choisir les couleurs c’est important

La couleur de votre site web

La couleur porte des messages. Chaque teinte a une signification particulière. La signification d’une couleur diffère d’une culture à l’autre. Ainsi, le choix des couleurs est déterminant dans l’atteinte des objectifs d’un site web. Nous allons vous présenter ici uniquement les couleurs et les significations cependant vous pouvez consulter un article très intéressant et approfondi sur Wikipédia.

Les couleurs neutres

Nous avons tendance à privilégier les couleurs neutres pour s’adresse à un maximum de cible, notamment à l’international. Chaque teinte, même neutre, a sa signification particulière :

Le blanc

Le blanc reflète généralement le calme et la pureté. Cette couleur est davantage utilisée pour les logos d’entités internationales pour signifier l’adaptation. Le blanc a également du succès auprès des institutions œuvrant dans des domaines très sérieux : la santé, par exemple. De par sa sobriété et sa simplicité, le blanc a une connotation luxueuse, épurée et chic, propre aux sites web de marques de luxe. Cette teinte douce symbolise les festivités et l’allégresse en Egypte et est apparentée à la divinité .

Le gris

Couleur neutre, entre la sérénité du blanc et l’agressivité du noir, le gris s’apparente davantage à un site web porté sur le domaine de l’industrie et du design, notamment un site web dans le secteur de l’automobile qui travaille essentiellement les matériaux métalliques et celui de la technologie. Le gris est aussi beaucoup utilisé pour les sites web d’information, justement pour son sens impartial.

Le noir

Le noir symbolise avant tout le caractère et l’énigme. Cette couleur convient pour le site web d’une marque qui veut assoir la notoriété. Très apprécié dans le domaine du luxe, le noir honore aussi la force. La croyance indienne attribue l’harmonie et la santé à la couleur noir. En chine, le noir est associé à la royauté, tandis que la Thailand voit l’infortune à travers cette teinte.

Le marron

Associé à la terre, au café et au chocolat, le marron est très utilisé dans les sites web dans le secteur alimentaire. Le marron connote aussi la persévérance, la ferveur et l’éternité. Cette dernière signification se reflète notamment dans les logos et sites web des grandes marques indémodables qui ont su s’imposer en bravant les décennies sans prendre aucune ride. Au contraire, l’Inde voit la timidité et la retenue à travers le marron. Un site web à dominance marron risque donc de passer inaperçu au pays de Gandhi.

Les couleurs froides

Le violet

Souvent interprété comme étant une couleur maléfique en Asie, le violet représente pourtant le sens du discernement, la douceur et la modération. Le violet est approprié pour un site web dans le domaine de l’art, de l’intellectuel, de la culture pour symboliser la maîtrise.

Le bleu

Le bleu symbolise la sécurité, le partage, la protection et l’abondance, des atouts très recherchés dans le secteur social et la recherche. Cette teinte s’apparente aussi davantage au domaine naturel pour représenter l’eau et le ciel dégagé, notamment très utilisées pour les logos et dans les sites web des compagnies aériennes, clubs nautiques, parcs aquatiques, complexes de vacances, … .

Le vert

Le vert intègre des significations très positives associées à la nature, la santé, le bien-être et la prospérité. En Chine, le vert représente la vie et la vitalité. En Egypte et en Inde, le vert symbolise la fertilité. Le secteur du bio et du naturel sont les plus grands adeptes de la couleur verte. Un site web porté sur la promotion du bio et/ou de la protection de l’environnement affichera naturellement un résultat satisfaisant.

Les couleurs chaudes pour votre site web

Le jaune

Très festif et chaleureux le jaune est la couleur dominante dans le secteur alimentaire et touristique. Les japonais le joignent à la bravoure tandis que les chinois l’associent davantage à la fécondité. Le jaune est aussi apparenté à l’innocence du jeune âge et convient ainsi, à un site web enfantin.

L’orange

L’orange est la teinte de la tendance et de la modernité, selon les chinois. Signe de liberté en Europe de l’Est, la couleur orange plait particulièrement dans le secteur de la communication et de l’information.

Le rouge

La force, la vitalité, l’ardeur se voient en rouge. Un site web comportant majoritairement du rouge attire l’attention et attise des sentiments forts. La plupart des love mark et des enseignes sportives optent pour cette teinte de caractère, pleine de dynamisme.

Le rose

Le rose représente la féminité, la douceur et la sensualité. Un site web de commercialisation d’articles pour femme, un blog consacré à des sujets féminins, ont tout leur intérêt à se couvrir complètement de rose.

Confiez-nous votre projet!

09
Juil2017

Quelles stratégies SEO adoptées pour avoir les bonnes faveurs de Google

 

Quelles stratégies SEO adoptées pour avoir les bonnes faveurs de Google ?

Pour améliorer et maintenir le référencement de votre site web, il est essentiel de vous tenir informés des dernières tendances SEO. Vous devez donc savoir où en est le SEO cette année. Notez que le référencement pour 2017 est une suite logique des tendances SEO déjà amorcées l’année précédente tout en tenant compte de 3 orientations prioritaires décidées par les moteurs de recherche, particulièrement Google.
Ainsi, pour être efficace en termes de référencement, il est important de considérer les tendances SEO remarquées en 2016. Réseaux sociaux, vidéos, recherches vocales…

Zoom sur les dernières tendances SEO et Google.

Les réseaux sociaux : quel impact sur le référencement d’un site ?

Les médias sociaux ont pour particularité d’améliorer la visibilité de votre site web. Via le développement de votre communauté, les partages et les publications ainsi que la publicité. Vous pourrez facilement et rapidement augmenter l’audience. C’est d’ailleurs un bon signal transmis à Google.
De plus, vos posts sur les plateformes sociales professionnelles, à l’instar de Viadeo ou LinkedIn vous permettront de ressortir dans les résultats de recherche. C’est aussi un excellent moyen pour créer d’intéressants backlink.

Les contenus vidéos, toujours aussi appréciés des internautes

Les vidéos se trouvent désormais au cœur d’une stratégie de référencement. Ce type de contenu est d’ailleurs très apprécié des internautes. Il est tout à fait possible d’améliorer la visibilité de votre site web en diffusant une vidéo sur YouTube et en la partageant sur les médias sociaux. Une solution efficace qui favorisera le positionnement de votre site.

Le responsive design, une solution incontournable

Toutes les actions marketing à destination des consommateurs mobiles fonctionnent très bien. Pour en bénéficier, votre site web doit s’adapter aux supports mobiles et être responsive design. Il faut également veiller à ce que vos pages Mobile Friendly se chargent rapidement.
En effet, si le temps de chargement est trop long, cela génère un taux de conversion bas et un taux de rebond élevé.

Le responsive ok mais pas que…

Maintenant que votre site est en format responsive quand est il du format AMP? Et oui depuis 2015 GOOGLE propose ce format en open source. Celui ci est 6 fois plus léger que le code HTML de base et donc un temps de chargement très rapide pour vos mobiles. Il pourrait même faire partie des nouvelles tendances SEO pour 2018. Ce format est un format allégé permettant tout simplement une navigation très rapide sans superflue (design très simple, code html simple). Exemple de cette page en format AMP ici.

La croissance de la recherche vocale

La recherche vocale est aujourd’hui une tendance en forte croissance. Ainsi, il est indispensable de la prendre en compte dans toute stratégie de référencement. Actuellement, de nombreux internautes préfèrent poser leurs questions à Google plutôt que de les rédiger. Le moteur de recherche suggère en plus des positions #0 sur ce type de recherches.
Selon une étude menée par une société américaine spécialisée dans l’analyse publicitaire, d’ici 2020, il y aura près de la moitié de recherches réalisées oralement.

11
Juin2017

Bing Visual Search recherche visuel

Bing Visual Search

Le célèbre moteur de recherche Bing a publié une nouvelle intéressante sur son blog hier en date du 1 juin la fonction Bing Visual Search. Les développeurs de Bing nous offrent une nouvelle expérience de recherche sur les photos. Il s’agit en fait d’améliorer votre recherche et votre expérience web. Qui n’a jamais vu une photo en se disant: mince j’adore ça où le trouver? je prends un exemple: vous cherchez une décoration pour la maison et ce magnifique tableau que vous avez vu sur cette photo représentant une publicité pour du mobilier de salon est celui qu’il vous faut! mais comment le trouver ? Et bien maintenant c’est possible grâce à la recherche Bing!

Vous pourrez rechercher une zone visuelle sur une image, chaque fois que vous ajustez la zone de recherche. Bing exécute instantanément une recherche visuelle à l’aide de la partie sélectionnée de l’image en tant que requête. Instantanément celui ci vous proposera des articles correspondants, Bing précise bien que cette option à encore de l’amélioration devant elle mais fonctionne déjà très bien. Il existe une API pour les Webmaster dés maintenant.

Voilà une raison de plus de soigner les images de votre blog, site e-commerce ou site vitrine. N’hésitez pas à nous contacter !

 

New Tweet
Project Categories